Rive droite… rive gauche

Ouest-France 22-23 juin 2019

Mille Borne

Le parachutage électoral d’Élisabeth Borne n’a pas été confirmé lundi, lors de l’investiture de 19 candidats LREM. Mais c’est « la goutte d’eau de trop » pour l’ex conseillère Martine Frémont, qui annonce être candidate au centre. Commentaire à l’appui : « Ça dépasse les bornes ! » A voir quand même si la ministre achève de se décider à taper dans le mille.


Martine Frémont pour une liste « centrée »

actu.fr/liberte-caen

Publié le 20 juin 2019

Ancienne conseillère municipale sous le mandat de Brigitte Le Brethon, Martine Frémont, 60 ans, a dévoilé lundi 17 juin ses intentions pour candidater aux municipales de 2020.« Je souhaite créer une proposition à part à Caen », martèle la future candidate, aujourd’hui traductrice et qui connaît bien la politique locale pour avoir été membre de Viacités, la structure en charge il y a encore quelques années du réseau de transport en commun de l’agglomération.

Martine Frémont a annoncé lundi 17 mars qu'elle monte une liste pour les Municipales. (©DR)
Martine Frémont a annoncé lundi 17 mars qu’elle monte une liste pour les Municipales. (©DR)

Contre le parachutage

« L’annonce du possible parachutage d’Elisabeth Borne me fait réagir ! Il existe déjà à Caen des produits locaux, bio et équitables ! D’où la décision de monter une liste pour les prochaines élections municipales sur plusieurs principes ». Elle veut un rassemblement en «  dehors des partis politiques mais ouverte à toutes les sensibi-lités », désireuse de défendre une « écologie appliquée à l’environnement et à notre nature humaine », et tourné « vers une société où la libre entreprise ne doit pas basculer dans l’ultralibéralisme ».

Elle croit à une position au centre, plutôt droit. D’où la question  : pourquoi ne pas rejoindre le maire sortant Joël Bruneau, alors qu’elle a notamment reçu en 2007, le soutien du Modem et de Philippe Lailler, actuel conseiller municipal de la majorité ? « À l’heure actuelle, rien n’est exclu, mais je souhaite monter une liste qui rassemble très largement. Je n’ai d’ailleurs rien actuellement contre l’équipe municipale ».

Le rapprochement ne se fera pas en tout cas avec les Verts, « car si je les suis sur leurs principes environnementaux, je m’en éloigne sur le plan sociétal ». Quant à La République En Marche, aucun contact n’a été pris. 

Pour Elisabeth Borne candidate à Caen, il faudra encore attendre

Une liste de 19 candidats issus de La République En Marche pour les élections municipales de 2020 a été publiée lundi 17 juin. Caen n’y figure pas, comme Elisabeth Borne…

La ministre Elisabeth Borne a fait savoir qu'elle n'était pas contre devenir maire d'une grande ville. (©DR)
La ministre Elisabeth Borne a fait savoir qu’elle n’était pas contre devenir maire d’une grande ville. (©DR)

Depuis le début du mois de juin, le nom de la ministre des Transports, Elisabeth Borne, circule comme possible candidate du parti du président Emmanuel Macron aux élections municipales de 2020 à Caen. « Une autre liste suivra ces prochaines semaines », confie Lucas Heral, l’un des attachés presse de La République En Marche. Aucune date n’a pour l’instant été fixée et impossible de savoir en cette mi-juin, combien de villes seront directement concernées. Le parachutage d’Elisabeth Borne à Caen, elle qui est native de Paris et qui a passé l’essentiel de sa carrière professionnelle en région parisienne à l’exception d’un poste de préfète dans la région Poitou-Charentes, n’est donc pas confirmé. « Pour le Calvados, il n’y a pas d’urgence. Les candidats seront annoncés au fur et à mesure, en fonction des confirmations en interne », explique Nicolas Gosselin, référent du département Calvados pour LREM.

Les prochaines élections municipales auront lieu au printemps 2020. L’actuel maire de Caen, Joël Bruneau, a lui d’ores et déjà fait savoir qu’il brigue un nouveau mandat. 


Municipales 2020 à Caen : revoilà Martine Frémont

Tendance Ouest par Célia Caradec

Publié le 18 juin 2019

L’ancienne conseillère municipale de Caen (Calvados), Martine Frémont, envisage de conduire une liste aux élections municipales de 2020. Elle dévoile les “grands principes philosophiques” sur lesquels elle se base.

Martine Frémont revient dans le jeu politique à Caen. © Martine Frémont

Depuis 2008, le contexte a beaucoup changé, l’influence des partis est moins prégnante. Je l’avais pressenti, à l’époque.” constate Martine Frémont. Ancienne conseillère municipale de Caen (Calvados), elle avait dénoncé en 2016 les “petits arrangements” et “intimidations” qu’elle avait constatés ou subi pendant le mandat de Brigitte Le Brethon, avant d’abandonner la politique.

    • Lire aussi. Manœuvres, intimidations et petits arrangements : une ancienne élue de Caen se confie dans un livre

La situation d’aujourd’hui l’encourage à revenir dans la course à la mairie, tout comme l’arrivée de l’écologie au cœur des débats. “Tout le monde sent que l’on est au bord du gouffre. On parle beaucoup des jeunes, mais c’est important que des personnes qui ont un peu d’expérience puissent les accompagner.” poursuit celle qui est traductrice, de profession. Le possible parachutage de la ministre Élisabeth Borne à Caen a fini de la convaincre : “Ça dépasse les bornes !“.

    • Lire aussi. Municipales : la ministre Élisabeth Borne candidate à Caen en 2020 ?

Écologie et liberté d’entreprendre

Centriste dans l’âme“, Martine Frémont préfère le terme de liste “centrée” sur de grands principes philosophiques. “Je suis très attachée à l’écologie appliquée à l’environnement et à notre nature humaine.” dit-elle, des valeurs qu’elle ne retrouve pas dans La République en Marche. “Admirative” de l’action de certains écologistes comme José Bové ou Eva Joly, elle se dit cependant attachée à la liberté d’entreprendre, incompatible selon elle avec certains Verts, classés à gauche.

Martine Frémont assure avoir déjà pris des contacts, pour constituer une éventuelle liste. “Pas de grands noms” de la politique, mais “des soutiens de poids” qui ne souhaitent pas s’exposer pour le moment. Pour se présenter, il faudra trouver une cinquantaine de noms. “J’ai repris contact avec d’anciens co-listiers qui m’encouragent. Mais il va falloir se retrousser les manches.


Municipales 2020 à Caen. L’ex-conseillère Martine Frémont annonce monter une liste au centre

Ouest-France par Raphaël FRESNAIS.

publié le 17 juin 2019

Martine Frémont se déclare candidate à la mairie de Caen pour les élections municipales 2020. | ARCHIVES

Connue pour sa dissidence envers Brigitte Le Brethon lors du mandat 2001-2008, l’ex-conseillère Martine Frémont se dit candidate aux municipales 2020 à la mairie de Caen.

« Ma décision est prise. Le probable parachutage de Mme Élisabeth Borne a achevé de me convaincre. » Par ces mots, Martine Frémont annonce sa candidature aux municipales 2020. Cette traductrice auto-entrepreneuse de 60 ans avait quitté la scène politique en 2008 après une lourde défaite aux municipales à la tête de la liste « Caen autrement » (1,06 %).

Elle avait refait l’actualité en 2016 lors de la publication de mémoires acides ( Élue de base ). Ce brûlot était dirigé contre l’ancienne maire Brigitte Le Brethon, dont elle avait contesté les méthodes dès 2004, après avoir été élue conseillère municipale et communautaire sur sa liste. Martine Frémont s’était aussi porté candidate aux législatives 2007 avec le soutien tardif du MoDem (4,93 %).

« Je prône une ligne « centrée », la liberté d’entreprendre dans un État fort, avec une fibre sociale et écologiste de longue date ». Martine Frémont a commencé à rassembler ses vieux amis de la liste « Caen autrement » et entend réunir de nouveaux colistiers. À ce jour, « un peu moins de dix » auraient déjà accepté de la suivre. Elle a conscience que face aux candidatures du maire sortant Joël Bruneau (LR), de la liste écolo-citoyenne (EELV), de l’ancien adjoint à l’urbanisme Xavier Le Coutour (Citoyens à Caen), une potentielle liste LREM et les candidatures à venir à gauche, elle se présente en position de gros outsider. « Il y a un créneau, j’ai pressenti dès 2008 que l’histoire pouvait s’écrire en dehors des partis ».

Contact : MartineFremontCaen2020@orange.fr

Visits: 18